Réponse à la tribune de Montélimar

Laure Pellier - SD FN26

Les questions :

  1.  Quel est votre dossier prioritaire pour la 2ème circonscription de la Drôme ?
  2.  Quelle est selon vous la première réforme que doit mener la future assemblée nationale ?
  3.  Donnez une raison aux électeurs de voter pour vous le 18 juin.

Question 1 – Dossier prioritaire

Le dossier prioritaire sera évidemment les commerçants et les artisans qui sont créateurs d’emplois et acteurs indispensables du lien social. Ils connaissent aujourd’hui des difficultés croissantes ! Pour les commerces de centres villes qui subissent la concurrence déloyale des zones commerciales, Il faut immédiatement stopper le développement anarchique de ces zones , privilégier le commerce de proximité, redynamiser les centres villes,  rétablir une concurrence loyale avec le e-commerce et revoir la fiscalité (impôts, charges, RSI, taxes diverses) qui pèsent très lourds sur les commerçants, artisans et PME. Ceux qui travaillent dur sont pénalisés par des lois et des directives européennes injustes !

Question 2 – Première réforme

La première réforme devrait être pour les retraités.

La défense de leur pouvoir d’achat, gravement diminué après des décennies de mauvaise gestion, de politiques d’austérité et d’échecs économiques imputables à tous les gouvernements successifs, de gauche comme de droite.

Avec des pensions de retraite presque entièrement gelées depuis 2013, nos séniors ne peuvent plus assumer sereinement l’augmentation du coût de la vie, d’autant qu’ils ont perdu un certain nombre d’avantages fiscaux (comme la demi-part fiscale supplémentaire des veuves et veufs) et qu’ils ont eu à subir, comme l’ensemble des Français, des hausses d’impôts généralisées, au niveau national comme local.

Il faut rendre massivement du pouvoir d’achat à nos retraités pour rétablir des conditions de vie dignes pour toutes les personnes âgées et réduire les injustices et la précarité.

La CSG est un impôt particulièrement injuste : impôt non progressif, il frappe aveuglément les petits revenus comme les gros revenus, il touche indistinctement les catégories populaires, les classes moyennes et les petits retraités.

Sur le plan de la justice fiscale, la hausse de la CSG c’est aussi l’assurance d’une nouvelle baisse substantielle du pouvoir d’achat pour ceux qui n’ont que leur salaire ou leur pension pour vivre. C’est la crise sur le gâteau du gouvernement MACRON !

Question 3 – Raison de voter

Je crois que les électeurs devraient donner sa chance à un candidat du peuple. Je suis issue de la société civile (comptable en cabinet pendant 28 ans) et je sais ce que c’est que de se lever tous les matins pour aller travailler. Je connais  les difficultés au quotidien dont nos concitoyens souffrent à l’heure actuelle. Je pense que les gens n’ont malheureusement pas compris le « système Macron ». Entre les traitres à leurs partis qu’ils ont quittés car la gamelle est plus attrayante ailleurs (LR/PS), les gens qui se sont précipités vers REM sans avoir la moindre conscience des responsabilités qui seront les leurs s’ils sont élus, sans aucune expérience politique, qui répètent bêtement un programme appris par coeur en l’espace de 3 mois… Les Français n’ont pas conscience de ce qui les attend, pas conscience de la politique ultra libérale de Macron… La candidate du Front National que je suis lance un appel au bon sens des citoyens de la 2ème circonscription de la Drôme. Ne vous laissez pas séduire par le chant des sirènes « macronistes ». Vous méritez mieux !

Laure PELLIER

Candidate au deuxième tour des législatives

SD de la Drôme et conseillère régionale

 

Laisser un commentaire