Impartialité des médias (suite)

Marine le Pen réunion publique à Pierrelatte le 24 février 2017

Aux nombreux journalistes présents vendredi à Pierrelatte, qui ont tendu leurs micros à la cantonade sitôt le discours de Marine terminé, pour savoir si l’on était « d’accord avec Marine Le Pen pour penser qu il y avait un complot des médias contre sa candidature », on aurait aimé répondre :
Quand des journaux comme la Voix du Nord qui détiennent le quasi monopole de l’information dans la région des Hauts de France consacrent pas moins de 3 numéros à exhorter les électeurs à ne surtout pas voter pour la liste conduite par Marine aux élections régionales sous peine de plonger la région dans le chaos, n’est-t-on pas en droit de parler d’un complot des médias ?
Quand le journal Libération annonce qu’il a créé une « cellule anti Le Pen » qui sera dédié pendant toute la campagne des présidentielles à contrer la candidate patriote, n’est-on pas fondé, là encore à parler de complot des médias ?
Quand le journal Le Monde consacre quotidiennement ses Unes à des attaques en règle contre Marine Le Pen, est ce que cela n’autorise pas à parler de complot ?
Ces exemples pris au hasard et que l’on pourrait multiplier suffisent à montrer qu’on est en présence non pas seulement d’un complot, mais bel et bien d’une mobilisation générale de la Presse, contre la candidate du Peuple de France.
Cette campagne anti Marine est d’autant plus contestable que ces mêmes médias qui appartiennent, rappelons-le, aux ultra-riches Bergé, Drahi and co. bénéficient chaque année d’abondantes subventions d’État, payées par nos impôts et destinées à assurer… le « pluralisme de la presse » !.
Ce pluralisme, on a beau le chercher, on ne le trouve nulle part. Ni dans la presse écrite, ni sur les chaînes de radio et de télé, qu’elles appartiennent ou non au service public.
L’exemple le plus caricatural de cette dérive, c’est sans conteste celui de France inter, radio de « service public » où la mobilisation anti-Marine est devenue permanente et quasi-obsessionnelle.
En étant complice et actrice d’une entreprise de désinformation généralisée, la presse a décidé de scier la branche sur laquelle elle est assise, c’est à dire de perdre le peu de crédibilité qui lui restait.
A nous d’en tirer les conclusions qui s’imposent et de suivre le conseil que nous donnait Marine dans son discours de Pierrelatte : aller sur internet chercher l’information que les médias refusent de nous donner, ou celle qu’ils travestissent chaque jour pour défendre les intérêts et l’idéologie de la caste au pouvoir.
Heureusement, nos compatriotes ne sont ni dupes, ni résignés. C’est le sens principal de la ferveur que tous, journalistes compris, ont pu constater à Pierrelatte.

PM délégué cantonal de Grignan

Témoignages de militants drômois du Front National

Le journal local a consacré deux pages aux militants FN de la Drôme pour comprendre leur engagement et leurs motivations. Vous avez sans doute croisé ces militants lors de leurs apparitions aux meetings, ou lorsqu’ils vont à la rencontre des habitants sur les marchés…

Si vous voulez aussi changer notre société, rejoignez-nous!

Marine le Pen sera à Pierrelatte vendredi 24 février

invitation réunion publique Marine Le Pen à Pierrelatte

C’est l’occasion de faire connaissance!

A toutes les manifestations, merci de vous faire connaître auprès de la fédération, car nous avons besoin de vous pour ce scrutin présidentiel qui s’annonce très serré. Nous comptons sur tous les patriotes pour aider les équipes à tracter, boiter, afficher et aussi et surtout pour tenir les bureaux de vote (assesseurs, délégués..). Car vous savez aussi bien que nous que nos adversaires politiques utilisent tous les moyens pour nous empêcher de gagner ! Il faut donc être présent dans chaque bureau de vote pour ne perdre aucune voix.

Lors de votre venu à la réunion publique de Marine, renseignez-vous auprès des personnes portant un badge FN26.

A vendredi!

Demande a tous les patriotes: J’ai besoin de vous…

Laure Pellier - SD FN26

Chers amis patriotes,

Dans quelques semaines se jouera certainement l’une des élections présidentielles les plus décisives de notre histoire.

Notre pays souffre depuis trop longtemps de l’incompétence et du clientélisme de ceux qui se succèdent et nous gouvernent depuis des décennies.

Nous sommes en effet à l’aube d’un basculement politique majeur, d’une révolution des idées et de la mise à bas du vieux système. Face aux pantins du système à bout de souffle, un seul choix, un seul vote est possible ! Celui de notre Présidente Marine Le Pen !

Mais ne nous y trompons pas ! Nos adversaires politiques vont être plus virulents que jamais car ils savent pertinemment que le Front National peut remporter cette élection !

Marine Le Pen a besoin de vous, de votre soutien, de votre mobilisation !

Et moi aussi, j’ai besoin de vous ! C’est pourquoi je lance un appel auprès de vous, chers amis patriotes, afin de m’aider pour cette campagne électorale des élections présidentielles.

J’ai besoin de vous pour aider mes équipes à tracter, boiter, afficher et aussi et surtout pour tenir les bureaux de vote (assesseurs, délégués..). Car vous savez aussi bien que moi, que nos adversaires politiques utilisent tous les moyens pour nous empêcher d’arriver au pouvoir !

 

N’hésitez pas à vous rapprocher de vos secrétaires de circonscription :

 – 1ère   circo                    Richard FRITZ                       06.99.40.99.92

– 2ème circo                    Frédéric MARCEL                  06.80.73.12.23

– 3ème circo                    Françoise SAVALLI                 06.31.15.24.22

– 4ème circo                    Bruno DERLY                          07.71.72.76.36

 J’espère que mon appel sera entendu et que vous serez nombreux à nous rejoindre ! Par avance, mille mercis pour votre aide et votre mobilisation !

Amitiés patriotiques,
Laure PELLIER
SD DROME

Monsieur le Maire de Montlaur en Diois

Monsieur BASSET, Maire de Montlaur en Diois,

Je vous contacte pour exprimer mon mécontentement suite à l’accueil qui m’a été fait lors de mon appel téléphonique, concernant l’appel à parrainage pour notre candidate, Marine Le Pen.

La secrétaire de votre Mairie oublie vraisemblablement le devoir de réserve qui est le sien, lorsqu’elle me répond « c’est ça oui  » ponctué par un rire moqueur lorsque je lui demande de vous faire part de mon appel.

Je vous prie de rappeler à cet agent de l’État que tous les citoyens ont droit à une écoute respectueuse, quelles que soient leurs opinions politiques.

Respectueusement

 

Françoise SAVALLI

Déléguée FN des Cantons Crest et Die

Secrétaire FN 3ème Circonscription de la Drôme

Dégradations sur fond de xénophobie

La Francophobie au quotidien à Allex

Bonjour et merci de lire jusqu’en bas, ces informations me semblent intéressantes.

J’ai envoyé un communiqué de presse samedi 11 février en début d’après-midi au Dauphiné et à France Bleu dont le contenu est le suivant et qui n’a évidemment pas été publié :

Dans la nuit du 9 au 10 février 2017, un habitant d’Allex a subi des dégradations sur les murs de sa maison à caractère xénophobe et ses voitures ont été partiellement incendiées.

Sans l’intervention d’une patrouille de gendarmerie, les dégâts auraient été plus sérieux encore.

Le  « tort » de cet habitant est d’avoir fièrement arboré le symbole de la République, le drapeau Français sur son mur, ce qui je l’espère est encore un droit… vous trouverez ci-dessous les inscriptions en question:

Ce qui a été tagué sur le mur de cet habitant.

Qu’est donc devenu notre pays, où un citoyen Français ne peut plus affirmer sa fierté en arborant ses 3 couleurs sans se faire traiter de fasciste ?

Rappelons à ces incultes, pas même capables de reproduire correctement la croix gammée de triste mémoire, d’où vient le terme facho en référence au fascisme. Le fascisme fut un mouvement politique italien… et exclusivement italien, issu du parti socialiste sous la houlette de Mussolini. Issu de la pensée socialiste, tout comme Laval (ancien radical-socialiste) qui dirigea le gouvernement de Vichy, variante française.

L’ignorance de notre histoire, enflammée par l’influence des médias qui la trahissent en permanence, s’en prend donc maintenant au patriotisme français le plus digne, le plus droit, le plus fier.

Espérons que les individus haineux qui commettent de tels actes soient poursuivis et sévèrement punis, grâce à l’enquête de flagrance en cours.

Depuis, notre délégué cantonal Monsieur DAVID a trouvé les auteurs de ces méfaits, qui s’en vantent librement sur internet:

Ce sont les mêmes qui organisent les manifestations de casseurs pour Théo contre notre police avec l’autorisation médiatico-politique, ils s’appellent « anarchistes » et sont subventionnés indirectement par les ennemis de la France.

Ils organisent cet après-midi une manifestation à Vénissieux et ont tissé des ramifications cancéreuses dont les médias s’interdisent de parler.

 

Bien sincèrement,

Frédéric MARCEL

Secrétaire de la 2ème circonscription

Trésorier du FN26

 

Rendre le Rhône aux Valentinois… mythe ou réelle volonté ?

Lors du dernier Conseil municipal de Valence, j’ai défendu le contournement de l’autoroute contre le projet de recouvrement partiel privilégié par la municipalité. Ça a au moins le mérite de rouvrir le débat par presse interposée et d’obtenir enfin des informations sur les intentions du maire, même si elles ne sont pas clairement définies…
On a pu lire récemment dans la presse une série de déclarations de diverses personnalités politiques, de la Commune à la Région, presque de façon subliminale, sur l’éternelle question de « rendre le Rhône aux Valentinois ».
Il y a quelques années, trois projets principaux étaient en compétition : l’enfouissement de l’autoroute, le contournement de la ville au-delà de la Lacra, et le contournement par la Lacra. C’est ce dernier qui a le soutien du Front National, car il répond aux attentes des Valentinois et il permet de substantielles économies en utilisant l’infrastructure qui existe déjà, la Lacra, dont les ponts ont été conçus dès l’origine dans cette perspective.
Aujourd’hui un quatrième projet s’invite sans prévenir, le « recouvrement partiel » sur une centaine de mètres avec des murs en béton, certes végétalisés, de part et d’autre. On l’apprend par la presse, et on découvre que financements et calendrier sont déjà arrêtés, mettant ainsi les Valentinois et le Conseil municipal devant le fait accompli.
Pourquoi envisager maintenant un programme qui, malgré ce qu’on en dit, rate complètement sa cible. Non seulement il ne rend pas le fleuve à la ville, mais plus grave, il dresse un mur entre la ville et le fleuve ! Il entérine par là à tout jamais cette balafre qu’est l’autoroute en travers de Valence ! Il entérine aussi à tout jamais les autres problèmes qu’il ne règle pas comme par exemple la pollution générée par l’autoroute. Si ça se concrétise, dans quelques années on nous reprochera, « une deuxième erreur historique ».
Les Valentinois doivent pouvoir se prononcer sur des sujets de cette importance. Le Maire, lors de ses vœux à la ville, en citant le cas de l’école de Laprat, s’est dit attaché à la concertation, et l’a d’ailleurs montré. Alors pourquoi décide-t-il sans concertation de figer un choix du passé que déplorent tous les Valentinois ? C’est de leur avenir dont il est question ici, du futur de Valence, de son image, voire de son identité, et de l’envie ou non qu’on aura de s’y installer et d’y vivre.
Alors ça vaut peut-être la peine de prendre le temps d’en parler tous ensemble.
Je suggère de donner aux habitants de Valence et des environs la possibilité d’exprimer leur avis, le seul qui compte en démocratie, sur la réalisation qui a leur préférence, lors d’un référendum. Chacun, y compris la population, doit prendre sa part de responsabilité dans une décision aussi importante.
En septembre dernier, le Maire avait déclaré : « un référendum est tout-à-fait légitime » et il avait dénoncé « les décisions autoritaires et unilatérales imposées par le gouvernement ». Quelle que soit la cause, le principe de demander son avis au peuple dans une situation particulière est toujours légitime. Le Maire ne peut pas adopter aujourd’hui une position qu’il dénonçait hier.
J’ai donc demandé au Maire de permettre aux habitants de Valence d’exercer leur droit légitime de se prononcer par référendum sur cette importante question.
Eh bien si ! le Maire peut prendre aujourd’hui une position qu’il dénonçait hier ! Il prétend nous faire croire que cette solution de recouvrement partiel est temporaire ! Il nous explique que l’investissement de 50 millions est pour parer au plus urgent, mais que dans cinq ans, si la possibilité se présente, on va réinvestir des millions pour démonter les murs antibruit et procéder au contournement pour lequel il prétend se battre ! Soit il est sincère, mais alors il est irresponsable de jongler avec une telle désinvolture avec nos impôts, soit il nous enfume encore une fois ! Pour ce qui est du référendum, ce grand démocrate se passera de votre avis, puisqu’il y aura une enquête d’utilité publique. Le référendum, il le soutient quand ça concerne une autre commune, mais pas Valence, faut pas pousser…
Votre avis nous intéresse. Quelle solution préférez-vous : contournement, recouvrement, laisser tel quel, autre ? Croyez-vous que monter ce recouvrement partiel avec les murs antibruit n’empêchera pas de nouveaux travaux d’ici quelques années ?
Merci pour vos commentaires !
Bernard Sironneau, Conseiller municipal FN à Valence