Migrants Albanais : lettre ouverte au Préfet

Richard Fritz
Conseiller Régional Auvergne Rhône-Alpes
A

Monsieur le Préfet de la Drôme
Valence, le 31 décembre 2016

 

Monsieur le Préfet,

A la lecture du Dauphiné Libéré d’aujourd’hui, j’apprends, comme une grande partie des Valentinois, que vous avez réquisitionné un gymnase dans notre ville pour héberger une trentaine d’Albanais en situation irrégulière.

Une fois de plus, le Diaconat protestant se trouve en première ligne à vos côtés comme à Allex, pour privilégier des étrangers alors que des Français, eux aussi, souffrent du froid et de la misère, sans aucune considération des pouvoirs publics.

En ma qualité d’élu, je suis très curieux de trouver, auprès de vous, représentant de l’Etat, une réponse à deux questions.

1°/ Au nom de quelle humanité, des Français sont-ils considérés comme des citoyens de seconde zone après des étrangers ? l’Etat français n’a-t-il plus comme premier devoir de défendre prioritairement ses concitoyens ?

2°/ En quoi avoir un rendez-vous programmé auprès du GUDA (Guichet unique d’accueil des demandeurs d’asile), pour des ressortissants d’un pays où il n’y a aucune guerre, rend-il leur présence en France légale ?

Je m’interroge sur les « problèmes personnels » qui pourraient être en cause selon les déclarations, en anglais (sic) d’une jeune Albanaise de 13 ans, qui ne cache pas « Nous sommes venus chercher une meilleure vie » !

Les citoyens Français dans le besoin passent-ils désormais après les étrangers pour bénéficier d’une « meilleure vie » ?

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet, mes salutations patriotiques.
Richard Fritz
Copie à Monsieur le Maire de Valence et à Monsieur Thibaut Carage, journaliste du Dauphiné Libéré rédacteur de l’article.

Pourquoi ces meurtres de Chabeuil et Montvendre ?

Le trois fois meurtrier de la Drôme s’appelle Fissenou S… dans les médias. « S » pour Sako, nom typique de la région de Beauvais. Il a été arrêté après avoir été débarqué du TGV à Valence, pour un comportement violent. Mais d’après la Gendarmerie, il n’avait pas eu un comportement dangereux. Une chance. Pourtant, pour virer un passager du TGV, il en faut, même s’il n’a pas payé son billet, et même s’il sort de Fresnes. Mais le déséquilibré ne l’est pas autant qu’il en a l’air : il demande lui-même à être examiné en psychiatrie, justement. Vous savez quoi ? ça marche ! Son état est jugé incompatible avec la garde-à-vue et on passe la patate chaude à l’hôpital. Et que pensez-vous qu’il advint ? Le déséquilibré quitte l’hôpital, en quelque sorte libéré sur parole mais sans rien dire. A ce stade, on peut déjà se poser des questions. Si Fissenou n’est pas responsable de ses violences, qui est responsable qu’un tel malade se retrouve en pleine nature ?

La conséquence de tant de négligence, c’est la mort violente de trois innocents. Ils n’auraient pas dû mourir ce soir du 25 décembre, puisque le meurtrier aurait dû, lui, se trouver en garde-à-vue ! Et cet individu qu’on disait non dangereux, dans la suite de son périple agresse plusieurs autres citoyens qui ont eu la malchance de se trouver sur sa route, dont une femme qu’il agresse à coups de pierre sur la tête. Sorte de lapidation sur le parking d’une grande surface.

Mais il connaît la combine, le déséquilibré. Il est à nouveau conduit en psychiatrie. La même justice qui l’avait jugé inapte à la garde-à-vue désigne deux psychiatres pour décider si Fissenou Sako est responsable pénalement ou non. On peut parier sur le diagnostic. Il est donc tiré d’affaires, il n’y a plus qu’à attendre qu’il se tire encore de l’hôpital psychiatrique. La justice va faire son boulot, la loi va passer. En attendant, à Chabeuil et à Montvendre on allume des bougies. Espérons qu’il n’y en aura pas d’autres à allumer à cause de cet allumé. BS.

De l’indépendance de la justice

La députée socialiste de la Drôme Nathalie Nieson était juge dans l’affaire Lagarde. Elle déclare que le « poids de la décision est lourd à porter » ! Sans blague ! Et le poids du montant que les contribuables ont payé pour le parachute doré de M. Tapie, elle y a pensé ? Non, certainement pas, car en fait, elle n’a pas dû la sentir passer la note, elle.

Que ça la rassure, elle ne sera pas seule à supporter le « poids de la décision ». A plusieurs c’est moins lourd. Elle était associée dans cette décision à des amis à elle, des députés du PS, mais aussi LR. Le bouclier sanitaire UMPS se reforme encore pour s’auto protéger de cette loi qui ne devrait être faite que pour envoyer les gueux au cachot. Pas les « élites », cette nouvelle noblesse de la République monarchique. La décision prise est juste celle qu’ils voulaient prendre. L’UMPS fonctionne comme une organisation mafieuse qui respecte un pacte : « un pour tous, tous pourris », devise inventée par Coluche et taillée sur mesure pour l’UMPS.

Mais Madame la députée est souriante, et avec une autosatisfaction désarmante de naturel, se dit fière de cette « expérience enrichissante ». Le mot a dû faire rire M. Tapie en pensant à ses 445 millions et « des poussières » engrangés dans l’affaire. Et confirmés grâce à Mme Nieson sur le dos du contribuable, qui lui pour le coup ne trouve pas l’expérience enrichissante… Elle affirme en plus que « les juges ont fait abstraction de la couleur politique des uns et des autres ». Ça, on l’a bien vu, mais le préciser c’est nous dire pour qui elle nous prend… Et elle continue, sur sa lancée : « notre objectif a été d’être le plus impartial possible ». Elle fera sans aucun doute partie de la prochaine promotion de la Légion d’Honneur, si ce n’est déjà fait.

Les contribuables de Bourg-de-Péage, dans la Drôme, savent maintenant la vraie valeur que Madame le Député-Maire de leur ville accorde à leurs impôts. BS.

Pierrelatte à nouveau en feu – Insécurité !

Peut-on parler d’insécurité ?

15 voitures ont été incendiées dans le centre ville, dont 2 volontairement la nuit de dimanche à lundi, place de la Liberté et Place Georges Pompidou. Dans les 2 cas le feu s’est propagé détruisant les autres véhicules. Une enquête est ouverte par la gendarmerie de Pierrelatte.

Il ne s’agit pas d’une première à Pierrelatte, même si les faits ne sont pas reliés cela demeure inquiétant et les Pierrelattins souhaitent que l’enquête en cours puisse aboutir dans les meilleurs délais et nous apporte les réponses que nous attendons tous et surtout une surveillance renforcée encore plus si besoin était…

Tout notre soutien et toutes nos pensées à ceux qui ont été touchés.

Arlette HONORE et Daniel MINOTTI conseillers municipaux FN

Lettre ouverte à Monsieur Franck Reynier

Monsieur le Député Maire de Montélimar,

Par la présente, nous vous demandons de bien vouloir nous renseigner sur l’invasion de clandestins en provenance de Calais que nous subissons et qui se propage jusqu’à Montélimar, sachant que notre pays se trouve en situation de crise économique et n’a pas les moyens de faire face à toute la misère du monde.

Les migrants de Calais en provenance de la Syrie et de l’Irak en représentent un pourcentage relativemement faible et les autres faux réfugiés, de sexe masculin, qui représentent la quasi-totalité des migrants arrivent d’Afrique pour des raisons économiques, ils sont donc des clandestins qui doivent être renvoyés chez eux. Sachant que dans 95 % des cas lorsqu’une personne est déboutée du droit d’asile elle n’est pas expulsée !

Monsieur le député-maire donnez-nous le nombre de clandestins venus pour des raisons économiques, profiter de notre système social et le nombre des réfugiés politiques dont le pays est reconnu comme étant en guerre. Au vu de votre fonction de député-maire vous ne pouvez pas ignorer cette information.

Cautionnez-vous le gouvernement qui par l’intermédiaire des préfets impose une répartition de ces clandestins sur notre commune alors qu’ils devraient directement être expulsés de France ? Puisque ce gouvernement se décharge des responsabilités qui lui incombent sur les communes, monsieur le député-maire, en tant que premier magistrat de la commune, veillerez-vous personnellement à faire appliquer les lois aux clandestins déboutés du droit d’asile et donc à leur expulsion hors de France ?

Monsieur le député-maire, il n’était pas prévu que vous vous substituiez à un gouvernement défaillant, qui a montré son inaptitude à la prise en charge de la jungle de calais et n’a pas su éviter sa formation. Cet envahissement migratoire continuera et s’amplifiera car nous n’avons plus de frontière. N’oublions pas que si ces personnes obtiennent leur statut de demandeurs d’asile ou si elles ne l’obtiennent pas mais ne sont pas expulsées, il s’en suivra le regroupement familial qui multipliera par 5 voire 10 cette population clandestine.

Vous avez été élu avec vos propositions de programme concernant la commune. Pourquoi prenez-vous la décision de parer à l’incompétence du gouvernement au lieu de faire un référendum, vous assurant de l’approbation majoritaire des Montiliens sur l’accueil des migrants dans notre commune ?

Monsieur le député-maire nous avons l’impression que vous essayez d’endormir les Montiliens avec votre double langage. Nous savons que les partis de gauche développent le marché de l’immigration pour permettre à des milliers d’associations de profiter et de se goinfrer de la manne financière que représente ce marché très lucratif, sauf que c’est avec l’argent des Français. Faire du social avec l’argent de ceux qui en manquent déjà !

Que pensez-vous de faire porter cette charge financière seulement aux personnes qui veulent la venue de ces immigrés? Ils n’auront qu’à se faire connaitre, partir avec des clandestins dans leur pays d’origine pour les aider mais avec leur argent personnel?

L’injustice et la souffrance sont subies courageusement en France par 6,5 millions de demandeurs d’emploi (11 millions en réalité), 9 millions de pauvres, 120 000 SDF recensés qui meurent dans nos rues, des retraités à la pension ridicule, des familles avec des enfants en bas âge vivant dans leur voiture. Les français sont asphyxiés par une fiscalité écrasante, nous sommes le pays le plus taxé d’Europe. La misère fait partie du quotidien de bon nombre de Français et de Montiliens. Ils ont des difficultés pour payer leur taxe d’habitation et autres taxes, électricité, eau, mutuelle, pour se faire soigner correctement (lunettes, dentiste, opération chirurgicale…). Cette injustice et cette souffrance sont occultées voire même ignorées par une classe dirigeante se vautrant dans le déni et complètement déconnectée de la vie des Français ! (ex. pain au chocolat à 15 cts !) Ils n’arrivent plus financièrement à boucler les fins de mois, et vous avez l’outrecuidance de leur demander d’avoir une prise de conscience, d’être humaniste et d’apporter une réelle contribution!

Ne pensez-vous pas que la prise de conscience, qu’être humaniste, et l’apport d’une réelle contribution comme il vous tient à cœur de nous le dire ne devraient pas revenir en premier aux Français les plus modestes au lieu de les dispenser à des immigrés illégaux ?

La générosité des Français existe par une taxation très forte qui n’est pas justifiée (ni transparente). C’est tout à fait normal et légitime que le peuple Français en prenne conscience, s’y oppose et demande un référendum ! Nous voyons bien la contagion des idées de gauche à l’ensemble des partis politiques formant un seul parti LRPSUDI.

En quoi monsieur le député-maire vous différenciez-vous de la politique du gouvernement actuel puisque vous êtes de connivence avec leur politique de migration clandestine ?

Les clandestins viennent s’ajouter aux 200 000 immigrés légaux (avec regroupement familial) par an que nous recevons. La violence se développe sur notre territoire, agents de police brulés vifs dans leur voiture, les vols comme banalité, les incendies comme tradition. Récemment dans le quartier de Pracomtal à Montélimar des émeutes ont eu lieux pendant plusieurs jours, vous n’avez eu aucun contrôle sur une jeunesse provocant la police. Actuellement des incidents s’y produisent toujours…

Aujourd’hui une vingtaine de clandestins et demain combien viendront ?

Est-ce que tous les quartiers ouest de Montélimar vont devenir le grand Calais de la Drôme ?

Au jour du départ des migrants il faudra anticiper une intervention des pompiers car leur tradition bien ancrée est de mettre le feu à leur habitat avant de partir !

Monsieur le député-maire pour enrailler ces incidents ne pourriez-vous pas prendre des arrêtés municipaux pour maitriser la situation pour que les enfants mineurs ne restent pas dans les rues à partir d’une certaine heure le soir et afin de responsabiliser les parents ?

Nous attendons vos réponses, Monsieur le député-maire, vous avez à ce jour plusieurs flèches à votre arc pour contrer une décision imposée par ce gouvernement dépassé par la situation. Sans aucune réponse de votre part pour dénoncer cette immigration illégale forcée par l’état, nous considèrerons que vous êtes complice de cette débâcle !

Nous vous prions d’agréer, monsieur le député-maire, l’assurance de notre parfaite considération.

 

Laure Pellier
Conseillère régionale – Auvergne Rhône- Alpes
Secrétaire Départemental – Front National de la Drôme

Raphaël Rosello
Conseiller municipal – Montélimar
Conseiller communautaire – Montélimar agglomération

Montélimar le 03 novembre 2016

Les aventures d’Hervé Mariton

Décidément, Hervé Mariton traverse une mauvaise passe. Rien ne lui réussit et il ne fait pas les bons choix. D’abord il a voulu se lancer dans la primaire de la droite et du centre, mais il a laissé passer des parrainages non signés… c’est ballot. Il a alors misé sur le favori, Alain Juppé. Les sondeurs sont trompeurs : Fillon s’envole, donc notre courageux Hervé Mariton prend ses distances avec le maire de Bordeaux. Trop tard. Mal engagé pour être ministre. Pas comme son camarade Patrick Labeaune, qui en toute modestie se voit un destin national. Ne sachant plus à quelle porte sonner, il se raccroche à Cécile Duflot, elle aussi déçue des primaires, de gauche, et le socialiste Patrick Mennucci, pour un petit trip humano-politique à Alep. Il faut bien exister malgré les déboires. Les loosers de tout bord réussissent au moins ce rassemblement si cher aux autres. Mais la voyagiste, si elle est écolo, n’est pas diplomate : nos baroudeurs en herbe sont bêtement bloqués à la frontière turco-syrienne. Vraiment, ces gens n’ont aucun respect pour les parlementaires « droitdelhommistes ». Ne s’improvise pas qui veut djihadiste ou Tintin au Pays de l’Or Noir, le trio infernal est plutôt du genre Pieds Nickelés. Notre héros de Crest, piteux, s’en rentre au pays, la queue entre les jambes. Espérons qu’il ne soit pas fiché S avec son groupe de combat médiatique. Pendant ce temps, à Alep, le massacre continue, malgré Hervé Mariton. BS.

Soupe campagnarde au Front National

C’est vrai, ils n’étaient pas aussi nombreux qu’on l’aurait souhaité, ils étaient cinq ou six. Mais quand bien même il n’y en aurait eu qu’un seul, le pari de donner un peu à un de nos compatriotes oubliés aurait été gagné. Oubliés par le pouvoir et les bobos, qui préfèrent s’émouvoir du sort des illégaux à qui on donne pourtant tout : soins, toit, nourriture, iphone, etc… Nous nous devions de faire quelque chose pour les Français abandonnés, et nous l’avons fait. Il faudra recommencer. BS

Grand nettoyage : après Sarkozy, Hollande.

Les responsables socialistes Drômois ne tarissent pas d’éloges sur la décision du Président. Ils la jugent « courageuse », « responsable », « sortie par le haut », « historique ». N’en jetez plus ! Une chose est sûre, leurs réactions montrent un soulagement de voir partir celui qui les écarte du pouvoir pour quelques années. Leur satisfaction de voir abandonner leur champion de 2012 est la reconnaissance d’un bilan au-dessous de tout, en tout cas pas meilleur que celui de son prédécesseur, ce qui n’est pas peu dire. Quant à cette décision, le Président avait-il le choix ? Entre une sortie qu’on fait passer pour digne et courageuse et le coup de grâce d’une déculottée magistrale, où est le courage ? Ils se rassurent en se persuadant que cette décision sauve la gauche, sauf que le mal (ou le bien, c’est selon) est fait. Pour sauver la gauche, F. Hollande aurait dû avoir le vrai courage d’une telle décision en début de quinquennat.

B.S.

Patrick Labaune : la grosse tête… Inversement proportionnelle à la présence à la chambre !

labeauneJ’apprends, à la lecture du Dauphiné libéré de ce matin mardi 29 novembre, que Patrick Labaune, député et Président du conseil départemental de la Drôme…(on le sait partisan du cumul des mandats) se voit « ministrable » après le succès de François Fillon à la primaire de la Droite et du Centre.

100 % Sarkozyste d’abord, puis Filloniste par raison d’état garantie par les sondages –peut-on dire- il se voit pousser des ailes ! Aurait-il oublié que ni l’un, ni l’autre n’en ont voulu pendant leur quinquennat commun ?

Peut-être à la simple constatation de sa désastreuse présence à la chambre des députés (il n’avait pas d’autres fonctions chronophages à l’époque !) parmi les 150 députés les moins travailleurs, toutes tendances confondues.

Et ministre de quoi ? bien malin qui pourrait donner une compétence remarquable et singulière à ce hobereau Drômois.

Reste que, si j’en crois les déclarations granguignolesques du sélectionné LR à la Présidentielle…Travail, Famille, Patrie…totalement absentes de l’action comme Premier Ministre pendant 5 ans, que va-t-il pouvoir trouver comme qualités « nouvelles » à notre Patrick, plus apte à brasser nerveusement les courants d’air drômois des guerres intestines qu’à autre chose ?

Rappelons lui cet adage adoré de Patrick Labaune à l’heure du rassemblement « bidon » : «  Gardez moi de mes amis, mes ennemis je m’en charge « (Voltaire).

R.F.